Porcelaine

Procédés

Il existe divers procédés de fabrication pour obtenir une céramique à la fois blanche et translucide dont les principaux donnent la porcelaine tendre et la porcelaine dure.

La porcelaine dure est composée de matières minérales naturelles que sont le kaolin, le quartz et le feldspath ; elle est translucide et vitrifiée dans la masse. Le kaolin est une argile primaire de couleur blanche très réfractaire dont le point de fusion est à 1800° C ; grâce à un fondant (calcaire, feldspath ou phosphate de chaux), ce point de fusion est abaissé permettant à la porcelaine d’être vitrifiée entre 1300 et 1450° C.

Lorsqu'elle est revêtue d'une couverte, dans un but décoratif, la nature chimique de la couverte est semblable à celle de la pâte, elle est simplement plus riche en fondant, pour une affinité parfaite.

La porcelaine tendre est faite sans kaolin à partir d’un mélange très complexe composé de marnes calcaires blanches, de sable et de fondant auquel s'ajoute une « fritte », faite de silice et de fondant. L'ensemble cuit vers 1200° C, la pâte ainsi vitrifiée est translucide et blanche. Elle est dite « tendre » car elle se raye à l'acier.

Ces trois ingrédients kaolin, quartz et feldspath sont mélangés à de l'eau de façon à obtenir une pâte plus ou moins liquide adaptée au procédé de mise en forme par coulage dans un moule poreux (en coulage gravitaire ou sous pression) ou par calibrage si la pâte plastique est pressée par un outil contre les parois.

Les pièces ainsi obtenues sont séchées avant de subir une première cuisson en dessous de 1000 °C conduisant à l’obtention d’un dégourdi de porcelaine fragile et poreux. L’émaillage ou vernissage consiste alors à recouvrir, par trempage ou pulvérisation au pistolet, le dégourdi d'un revêtement (émail ou vernis) constitué d'une dispersion aqueuse de pigments métalliques. Une seconde cuisson entre 1260 °C et 1400 °C provoque la vitrification en profondeur du dégourdi et transforme l'émail en film vitrifié permettant d’obtenir une porcelaine translucide. Une porcelaine cuite sans émaillage à haute température (de 1200 à 1400 °C) est nommée biscuit de porcelaine.

Les éléments de décoration peuvent être appliqués à la main, ou sous forme de décalcomanies généralement fabriquées par sérigraphie. Après application, cette décoration est définitivement fixée sur la pièce par une dernière cuisson.

Propriétés

La porcelaine se caractérise par la blancheur de sa pâte et souvent par l'emploi d'une couverte transparente. On reconnaît une porcelaine à sa translucidité

Applications

Elle est majoritairement utilisée dans les arts de la table et plus largement dans le flaconnage (parfums, spiritueux) et la quincaillerie (poignée de porte, plaque de propreté). Plus récemment des luminaires et du mobilier urbain ont valorisé ses propriétés. Son caractère isolant électrique a donné lieu à la fabrication d’interrupteurs, de douilles et d’isolateurs. Sa dureté est mise à profit dans des guide-fils pour l’industrie textile.

For more information

Matière première
Produit fini

Adhérents associés

Route de Noirlac
18 200 Bruere Allichamps
20, rue des Champs,
91830 Le Coudray Montceaux